la chambre de faraday

En avril 2014, j’ai travaillé en collaboration avec Simon Renaud sur une proposition d’installation à la galerie Mademoiselle Major à Lyon.

Nous nous sommes interrogés sur notre relation aux différents espaces que nous occupions (matériels et immatériels).
L’installation était composée d’enregistrement audio d’articles prélevés sur le Web et lus par une synthèse vocale ; de textes et manifestes témoins des premières utopies digitales encodés en morse et décodés en temps réel ; d’affiches paramétriques et de publications qui retracent le parcours de l’information d’une adresse IP à une autre.